Palissade en bois, la garantie d’une clôture esthétique

Palissade en bois, la garantie d’une clôture esthétique

Pour être bien chez soi, resté à l’abri des regards indiscrets, délimité le terrain ou enjolivé sa propriété, on décide de mettre en place une palissade. Celle-ci s’intègre en effet à la décoration de l’espace extérieur, selon les matériaux utilisés. Pour une clôture esthétique, optez pour le bois. Par le biais de cet article, faisons une tour de piste sur tout ce qu’il faut savoir sur une palissade en bois.

Avantages d’une palissade en bois

La clôture en bois a pour atout d’être chaleureux, naturel, écologique et authentique. Il est idéal pour accompagner un mur en parpaing tout en apportant une ambiance naturelle à l’habitation, mais surtout au jardin. Cette clôture permet aussi d’enjoliver la propriété avec classe et sobriété. À titre d’informations, elle est souvent vendue en kit ou en panneaux prêt à monter avec une multitude de possibilités. On compte, entre autres, les rondins simples ou juxtaposés, les treillages entrecroisés, les lattes concaves ou les lamelles diagonales procurant un effet de chevrons.
À part cela, le bois utilisé pour la clôture est souvent robuste et traité pour résister aux intempéries. Par contre, si vous choisissez une palissade plus personnalisée, il est envisageable d’opter pour une palissade conçue avec des matériaux nobles, entre autres, de l’ardoise, du granit ou du schiste comme chez Rcnature.

Avec quel bois construire une palissade ?

Les essences de bois utilisées pour la mise en place d’une palissade sont nombreuses. Le choix appartient au propriétaire de la maison. Cependant, il faut noter que pour mieux sélectionner l’essence, il est important de considérer le style de la demeure. Parmi les essences, on compte :
– le bois blanc comme du sapin ou du pin qui s’avère être moins cher et plus fragiles, mais esthétique. Il nécessite un entretien d’au moins une fois par an.
– le bois exotique comme le méranti rouge, le teck, le sappeli, le garapa ou le tatajuba. Ces bois sont reconnus pour leur imputrescibilité. Concernant son entretien, il peut se faire une fois tout les deux à trois ans. Toutefois, cette essence est plus onéreuse que le bois blanc.
– le bois massif comme le chêne ou le châtaignier qui est réputé pour sa stabilité et sa résistance. À noter que le chêne peut être débarrassé de son aubier pour bénéficier d’un rendement optimal.

Bien choisir son modèle de palissade en bois

Pour apporter une touche décorative à la propriété, il est aussi important de bien sélectionner la forme de la palissade en bois. On peut opter pour un modèle en panneau plein, claustra ou de type persienne qui est constitué avec des lattes horizontales. Ce modèle est plus sécurisant en cas de tentative d’intrusion dans la propriété. Il est parfait en brise-vue bois.
Il est aussi possible de choisir un modèle ajouré ou à lames verticales. Celui-ci est doté d’une rupture fonctionnelle afin de délimiter la propriété ou embellir les clôtures existantes, notamment celles qui sont en parpaing. A savoir que ce type de clôture ne masque pas la vue sur l’extérieur. Pour cette palissade, le poteau et le panneau de bois doivent être adaptés à la clôture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *